Standort in Deutschland, wo man günstige und qualitativ hochwertige Kamagra Ohne Rezept Lieferung in jedem Teil der Welt zu kaufen.

Wenn das Problem der Verringerung der Potenz berührt mich persönlich war ich schockiert, dass das passiert gerade mit mir kamagra Übrigens jeder leisten und gibt eine sofortige Wirkung ohne Hausarbeiten Anwendungen.

Argumentaires pour le dossier grippe h1n

NOTE INTERNE
SUR LA SITUATION DE L’EPIDEMIE DE GRIPPE H1N1

APPARITION DE LA MALADIE

Dans l’état actuel de la connaissance du dossier, le virus de la grippe H1N1 qui
circule au Mexique se transmet d’homme à homme. On se retrouve face à une
épidémie de grippe humaine et c’est à tort que l’on parle de grippe porcine.
L’origine de la maladie au Mexique n’est pas connue. Des cas de grippe humaine
sont apparus en mars. Vers la fin du mois d’avril et après diffusion de cette nouvelle
maladie sur le territoire des Etats-Unis, les autorités mexicaines ont averti
l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) de l’apparition de cette épidémie de
grippe à partir d’une nouvelle forme du virus H1N1 qui semblait plus virulente.
L’OMS s’est mis en alerte afin de suivre l’évolution de la maladie et prendre les
mesures qui s’imposaient pour éviter sa propagation.
TERME DE GRIPPE PORCINE

L’élevage de porc et la filière porcine se retrouvent en première ligne dans les
medias car dès le départ les autorités mexicaines ont parlé de « grippe porcine ». Le
terme grippe porcine est employé car le virus de la grippe H1N1 se retrouvait
habituellement chez le porc sous une forme moins virulente.
Dans le cas de cette épidémie, il semblerait que ce soit un virus H1N1 à la base qui
se serait recombiné avec d’autres souches virales pour donner cette forme plus
virulente. Aujourd’hui, il est important de préciser que ce ne sont pas les élevages de
porcs mexicains qui infectent les personnes atteintes mais qu’il s’agit d’une
contamination grippale d’homme à homme.
En quoi la filière porcine et l’élevage de porc français ne sont pas concernés

Ce nouveau virus H1N1 n’a pas été identifié sur le porc et les personnes atteintes
sont pour la plupart issue de milieux urbains. Il n’existe pas de risque avéré ni à être
en contact avec les animaux, ni à consommer des produits à base de viande de porc.
Il s’agit d’un virus recombiné qui se transmet via l’espèce humaine.
Toutes les mesures de prévention qui ont été prises ont été décidées par le ministère
de la Santé et concernent la gestion et le suivi des voyageurs qui se sont rendus au
Mexique ces dernières semaines.
Inaporc – 27/04/09 – Note interne n°1 Pour le volet filière porcine, le ministère de l’Agriculture a diffusé une lettre aux préfets pour leur rappeler les éléments de langage suivants : • La grippe est un épisode fébrile avec de possibles complications pulmonaires, qui se propage par voie respiratoire au contact des malades et non pas en consommant de la viande, • La France n’importe pas de porcins en provenance du Mexique ni de viande de porc ou de produits à base de viande de porc, • Les cas humains répertoriés au Mexique, au Texas et en Californie sont urbains et ne sont pas liés à la présence d’élevage de porcins, • La contamination se fait d’homme à homme et non pas au contact des • Aucune information ne fait état d’épizootie de grippe chez le porc, • Les recommandations des autorités sanitaires sont destinées aux français résidant au Mexique ainsi qu’à l’attention des voyageurs.
EXPORTATIONS DE VIANDES DU MEXIQUE

La principale destination des exportations mexicaines est le Japon, avec plus de
60 000 tonnes de viande de porc exportées sur un total de 67 774 tonnes en 2008.
Le Mexique n’exporte pas de porcs vivants.
Exportations mexicaines 2008
Viandes Fraîches Réfrigérées et Congelées

Exportations vers les principales destinations, par groupes de produits en %
du total

Inaporc – 27/04/09 – Note interne n°1
Exportations de viandes, de produits et sous produits de porc, en milliers de
tonnes

DECISIONS PRISES PAR CERTAINS PAYS

Face à l’épidémie de grippe H1N1, plusieurs pays ont pris des décisions sur le volet
échanges commerciaux :
Japon
Suite à l’intervention du Ministre de l’Agriculture du Japon pour expliquer la situation vis-à-vis du virus de la grippe H1N1, il a été décidé de mettre en place des contrôles sur les animaux vivants. Il n’y a pas eu de mesures spécifiques relatives aux importations de viande porcine au Japon. Il faut rappeler que le Japon et la Mexique ont signé en 2004 l’Accord de libre échange. Les autorités vétérinaires chinoises ont déclaré un embargo à l'encontre des produits de la filière porcine du Mexique et de 3 Etats des Etats-Unis où ont été signalés des cas de grippe porcine : Texas, Kansas et Californie. La Fédération de Russie a déclaré un embargo sur les importations de viande de toute espèce animale, (à l’exception de viandes traitées thermiquement) en provenance de Mexique et des 3 Etats des Etats-Unis : Texas, Californie et Kansas. Cette interdiction concerne tout chargement effectué après le 21 avril 2009. Dans l’état actuel de la connaissance de la situation, étant donné que les élevages de porcs mexicains ne sont pas concernés pas l’épidémie de grippe de ce nouveau virus H1N1, ces mesures restent superfétatoires. Inaporc – 27/04/09 – Note interne n°1 SUR LE PLAN MEDECINE HUMAINE :

Les symptômes de la maladie sont similaires à ceux de la grippe classique : brutal
accès de fièvre, toux, douleurs musculaires et fatigue extrême. La grippe porcine
semble provoquer en outre plus de diarrhées et de vomissements que la grippe
classique. La période d'incubation étant de 2 à 7 jours, cinq jours en moyenne, il faut
signaler à un médecin ou au Centre 15 tout indice alarmant jusqu'à sept jours après
le retour de voyage d'un pays infecté.

Le taux de mortalité de cette maladie n’est pas encore défini. D’après les dernières
informations, au 27 avril l'épidémie apparue a causé la mort de 103 personnes au
Mexique ; le nombre de personnes contaminées est désormais supérieur à 1600,
dont 400 ont été hospitalisées. Deux tiers des personnes ayant contracté cette
grippe sont rétablies. Aucun décès n'a été rapporté hors du Mexique.
Par ailleurs, 20 cas ont été confirmés aux Etats-Unis et 6 au Canada ; plusieurs cas
suspects ont été décelés dans d’autres pays : 25 en Nouvelle-Zélande, 1 en Israël,
12 en Colombie. D’autres cas sont également en cours d’étude en Espagne et
Grande-Bretagne. En France, les 4 cas suspects se sont finalement révélés négatifs.
Fait important, toutes ces personnes ont eu un lien avec des gens de retour du
Mexique
.
Mieux vaut prévenir…

Le Ministère de la Santé a mis en place samedi une cellule de crise. Il y fait des
recommandations aux Français résidant au Mexique et donne des conseils aux
voyageurs : éviter les lieux de rassemblement public, respecter les règles d'hygiène
élémentaire, comme le lavage soigneux et régulier des mains et l'aération des
pièces, éviter le contact avec les personnes malades, et consulter un médecin en cas
de fièvre ou de symptômes grippaux.
Pour l'homme, il n'en existe aucun vaccin contre ce nouveau virus, et le vaccin contre
la grippe dite saisonnière ne protège pas contre la grippe porcine.
Néanmoins, la production de vaccin est possible dans la mesure où le virus est
identifié mais elle nécessite du temps. Aujourd’hui, une nouvelle information vient de
tomber : l'OMS aurait contacté le groupe pharmaceutique suisse Novartis pour le
développement d'un vaccin contre le virus de la grippe porcine. Si la phase de
production du médicament n'a pas encore été lancée d'après le groupe
pharmaceutique, les laboratoires se tiennent prêts. Cependant, aucune décision n'a
pour l'heure été prise pour lancer le développement ou la production d'un tel
médicament.
Une période de trois à six mois avait été établie pour développer un vaccin contre la
grippe aviaire ; environ 4 mois seraient nécessaires à l’élaboration d’un vaccin contre
la grippe porcine.


Inaporc – 27/04/09 – Note interne n°1 … que guérir

Avec le Tamiflu de Roche, un médicament utilisé contre la grippe aviaire, est efficace
pour le virus de la grippe porcine. D'ailleurs, selon Didier Houssin, directeur général
de la santé, la France est "un des pays les mieux préparés face à une épidémie" : il y
a "33 millions de vaccins en stock", constitués pour l'essentiel du Tamiflu. De leur
côté, les autorités américaines affirment que le Relenza, un autre antiviral, est aussi
un traitement efficace. Le premier traitement est sous forme de comprimé, alors que
le second doit être inhalé.
Contacts :
L’Institut National de la Veille Sanitaire ne répond qu’aux professionnels de la santé.
Le Ministère de la Santé a mis en place deux plateformes téléphoniques afin de
répondre aux interrogations des professionnels :
La cellule de crise grippe porcine travaille actuellement sur le dossier au Ministère de la Santé : 01 40 56 75 11. Cependant, aucun nom de contact direct ne nous a été communiqué. Centre de crise du Ministère des Affaires étrangères : 01.45.50.34.60 Contact INAPORC /
Tél. 01 40 04 51 17
Fax. 01 40 04 53 01
Email : inaporc@inaporc.asso.fr
Inaporc – 27/04/09 – Note interne n°1

Source: http://www.fdsea57.fr/sites/d42/actualite/produc/grippeporcine2_avril2009.pdf

Microsoft word - coblation_handout.doc

cosmetica Dr. Ronald Feiner MBBS DRCOG FFMACCS “COBLATION” SKIN RESURFACING Laser skin resurfacing has been used for over 10 years now for rejuvenation of age related skin deterioration resulting from sun damage, acne scars and uneven pigmentation. Coblation-stands for “cool ablation”- uses radiofrequency energy at relatively lower temperatures than Carbon Dioxide & Er

(anmeldungen m\374hlenturnier 2009.xls)

1 Assenmacher, Christian 2 Baitz, Christoph 3 Baitz, Michael 4 Bandrowski, Rudi 5 Berg, Richard 6 Blum, Katharina 7 Boonen, Noel 8 Braun, Michael 9 Breitbach, Christoph 10 Breitbach, Thomas 11 Bumke, Heike 12 Bumke, Margit 13 Carstesen, Uwe 14 Cipriani, Ciovanni 15 Corleis, Reiner 16 Dammers, Wolfgang 17 Dombois, Alexander von 18 Eichberger, Mir

Copyright © 2010-2014 Internet pdf articles